30/11/2009

Fausses vérirés ?

J'ai lu sur un site dernièrement que l'acrylique ne permettait aucune erreur, de par la rapidité du séchage, et qu'il ne fallait se lancer qu'une fois le sujet élaboré de façon définitive dans son esprit.
Je me permets de penser, de par mon expérience, que cette technique donne au contraire la possibilité de laisser libre cours à son imagination.
Lors de mes séjours en ateliers de peintres, j'ai même pu découvrir que "l'effacement" du travail permettait de jouer avec la superposition de lavis etc... des découvertes magiques ...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire